14 avril 2010

Communiqué

Suite aux déclarations, ce lundi, du cardinal Bertone, la Communauté du Christ Libérateur diffuse le communiqué qui suit.
Comme j'en suis l'un des auteurs...

"Ce lundi 12 avril 2010, le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d'état du Vatican, a une nouvelle fois écarté tout lien entre les cas récents de pédophilie de la part du clergé et la question du célibat des prêtres, estimant que "le problème" était lié à l'homosexualité. "Nombre de psychologues, de psychiatres, ont démontré qu'il n'y a pas de relation entre célibat et pédophilie, mais beaucoup d'autres ont démontré, et m'ont dit récemment, qu'il y a une relation entre homosexualité et pédophilie", a affirmé Mgr Bertone. "C'est la vérité, c'est le problème", a-t-il ajouté. Ce discours fait suite à d'autres du même acabit, comme s'il fallait trouver un bouc émissaire plutôt que de s'interroger sur ses propres responsabilités et sur les défaillances de fonctionnement qui ont occulté ces abus durant de trop nombreuses années.

La Communauté du Christ Libérateur, groupe de gays et lesbiennes chrétiens, dénonce cet amalgame qui, une fois encore, mêle deux réalités bien différentes.

En effet, l'homosexualité est une dimension de notre vie d'hommes et de femmes et nous voulons la vivre dans le respect de ce que nous sommes et de nos partenaires.

La pédophilie, quant à elle, est une perversion et le pédophile use de son pouvoir d'adulte pour abuser d'un enfant dans une relation sexuelle non consentie.

Dans sa charte, la Communauté du Christ Libérateur exprime cela avec force.

« La Communauté rappelle que l'homosexualité n'est ni un choix libre, ni une maladie, mais une réalité humaine présente dans toute société. La sexualité est une dimension essentielle de l'être humain qui doit pouvoir se vivre dans le plaisir, le bonheur et le respect. Pour autant que les partenaires soient adultes et consentants, la Communauté ne porte aucun jugement sur les modes de vie ou sur les pratiques sexuelles de ses membres, y compris de ceux et celles qui ont décidé de vivre dans la chasteté ou la continence. »

La Communauté du Christ Libérateur condamne le discours actuel de ces responsables ecclésiastiques et demande instamment aux évêques belges de prendre publiquement distance avec ce genre de propos.

C'est par une expression ferme du respect de toute personne homosexuelle que l'Église sera fidèle au Christ qui la fonde. En effet, lui, le Ressuscité, manifeste un amour inconditionnel et un respect total de nos personnes et de nos vies.

Bruxelles, le 13 avril 2010."

www.ccl-be.net

 

10:38 Écrit par Ben dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Voilà qui est clair ! Merci Ben et le CCL

Écrit par : Etienne | 15 avril 2010

Répondre à ce commentaire

Perversion Je suis un peu gêné par l'emploi imprudent et systématique du mot "perversion" : un terme bien pratique (et médiatique) pour désigner le "méchant", mais que met-on derrière ? C'est une notion complexe, la perversion, et ses rapports avec le libre-arbitre restent éngmatiques... Le pervers est-il libre de ses actes ? Pas si sûr.

Écrit par : François | 17 avril 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.