13 décembre 2010

Présence

Aujourd'hui, six ans que tu es partie et es entrée dans l'éternité de Dieu.
Six ans que je vis ton absence et découvre, petit à petit, ta présence.
Transformée, transfigurée en celui en qui je crois...

Ta mort est toujours douloureuse à mon coeur, mais la tristesse est plus paisible.
Tu es là, mystérieusement, et je sais que tu me protèges.

Maman, comme j'aimerais sentir ta main caressant mon visage.
Je dois apprendre à vivre autrement ta tendresse.

Seigneur, merci pour la vie qui va de l'avant.
Merci pour la paix du coeur.
Merci de me faire découvrir d'autres modes de présence... 

bougies rouges.jpg

10:06 Écrit par Ben dans Ma vie | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Notre mère fait partie de nous, et nous d'elle. Quand elle nous met au monde, nous n'existons pas encore tout à fait, et elle le sait. C'est d'elle que nous apprenons à vivre. A aimer. A nous intégrer dans le monde qui n'est plus elle...

Je communie avec toi, profondément.
Je suis ton frère.
E.

Écrit par : Ephrem | 13 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

avec toi

Écrit par : dominique | 13 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Un jour en retard, mais qu'importe, quand c'est pour rejoindre l'Éternité, je te rejoins de tout coeur dans le souvenir de ta maman. Une mère ne peut abandonner ses enfants. Elle continue à accompagner tes pas sur cette route...
Bises
Marie

Écrit par : Crocki | 14 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Là-Haut, je pense qu'avec la mienne elles doivent bien jaser ;-)

Écrit par : Damien | 23 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.