01 novembre 2011

Le temps passe vite...

Depuis la mort de papa, le temps passe très vite...
En effet, outre une activité professionnelle débordante et la vie quotidienne à la maison, il faut avec mes frère et soeur vider la maison familiale pour lui donner une destination.
C'est toute notre vie qui se trouve remuée avec les livres et les objets que nous nous partageons.
Nous n'avons pas fini - loin de là ! - notre travail.
Il faut parler des meubles, de leur contenu, des tableaux et autres objets de décoration.
Plus de 50 ans à se répartir et à voir quitter notre horizon !
Heureusement, nous sommes très unis dans toutes ces démarches et c'est une très bonne chose.
Au moment de la mort de ma grand-mère, maman avait connu une situation nettement plus tendue.
Et elle ne cessait de nous répéter : "Cela ne sert à rien de se disputer pour un objet, quelle qu'en soit la valeur !" 

Tout cela, grâce à Dieu, n'a pas arrêté le temps.
Je n'ai pas voulu que ce temps de deuil le soit pour celles et ceux qui me sont chers.
Malgré la peine qui m'habite, j'ai voulu honorer mes amis en répondant présent à leurs invitations.
Il y a eu les 40 ans de mariage de M. et G., joyeusement célébrés dans la simplicité et la profondeur des coeurs affectueux. M. et G., éprouvés eux aussi par plusieurs décès cette année...
Avec eux, j'associe leurs enfants dont je me sens aussi tellement proche. 

Il y a aussi D. et P., ces amis si proches comme des frères, avec qui nous avons été au cinéma voir le film étonnant et si juste de Nanni Moretti, Habemus papam
Ce soir, nous irons aussi avec eux voir The artist
Il est agréable d'avoir de tels amis et ce m'est encore pus en ces jours un réconfort.

Il y a encore F., A. et H., avec qui nous passons joyeusement et régulièrement une soirée "carte". 
Nous nous recevons les uns les autres tous les mois pour une moment de détente et d'amitié partagée revigorantes.

Et je devrais citer également toutes les autres amitiés qui enrichissent ma vie; elles se manifestent et se sont particulièrement signalées depuis la mort de papa. 

De toutes ces amitiés, j'en rends grâce !
C'est un trésor précieux, qu'il faut nourrir, sinon, ces amitiés risquent de ternir comme des perles jamais portées et enfouies dans un coffre. Elles perdent alors tout leur éclat...

Je me rends compte que je n'ai pas encore dit à quel point J. est un merveilleux compagnon.
Il supporte tout et me nourrit de son amour intense.
C'est d'abord grâce à lui que je vis paisiblement ces semaines qui passent et sont tellement pleines.

Aujourd'hui, c'est la Toussaint, le fête de tous les saints.
Ils sont nos protecteurs et nos guides.
Leurs vies, si variées et différentes les unes des autres, nous disent que nos chemins de vie peuvent rejoindre le coeur de l'Évangile.
Il y a les saints du ciel, connus et célébrés, il y a également les saints de nos vies.
Et mes amis en font partie...

Merci, Seigneur, pour ces saints du ciel et de la terre.
Merci pour leurs exemples, la force qu'ils transmettent.
Merci pour le réconfort qu'ils me donnent en ces moments plus douloureux.
Je sais que c'est de toi qu'ils me parlent et que c'est vers toi qu'ils me conduisent.
Car, tu es l'unique, celui que je crois mon libérateur.
Sois loué pour la vie et le temps qui passe, parfois si vite... 

 

08:12 Écrit par Ben dans Amitié, Ma vie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Merci!
Bon courage pour la suite du remuage de maison et de souvenirs, d'émotions, de liens... Pour la suite du deuil.
Je t'embrasse, ainsi que J.
... et bon ciné ce soir.

Écrit par : Françoise | 01 novembre 2011

Répondre à ce commentaire

Amen !

Écrit par : Seb | 07 novembre 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.