01 décembre 2011

Journée mondiale de lutte contre le sida

Comme chaque année, le 1er décembre vient nous rappeler cette épidémie qui continue à faire des ravages.
Si dans nos pays certains pensent que ce n'est plus grave, c'est faux.
Il faut continuer à se protéger dans les situations à risque.

Et porter le ruban rouge est un signe d'amitié et de sympathie pour tous les malades, celles et ceux qui les entourent, que ce soit de leurs soins ou de leur affection.
C'est aussi vivre le souvenir de celles et ceux que nous avons connus et qui ont déjà rejoint la vie éternelle en Dieu.

Seigneur, regarde tous les malades, les soigants et les proches.
Sois leur force dans l'épreuve et leur espérance. 

ruban rouge.jpg

17:18 Écrit par Ben dans Actualité, LGBT | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29 mai 2011

Témoigner de notre rencontre avec le Christ

Dominique (http://www.rencontresouslechenedemamre.net/a initié, il y a quelques semaines, un lectionnaire commenté des dimanches. 
La Parole en diversité est un beau projet. Je vous conseille de vous y rendre.
Il m'a demandé une contribution, publiée ce dimanche. La voici.
http://www.archive-host.com/files/963537/62aaf924af4ecf86... 

Quand Paul, devant les sages d'Athènes, se met à parler, c'est pour leur révéler qui est ce "Dieu inconnu" qu'ils vénèrent dans l'un de leur temple. Un Dieu inconnu qu'il dit, lui, connaître... Et nous, pouvons-nous vraiment dire que nous connaissons Dieu ? C'est que le monde ne connaît pas Dieu et que, sans l'accueil de l'Esprit, nous ne pouvons prétendre le connaître. Et nous sommes aussi de ce monde ignorant.

Les discours que nous pouvons tenir, pour rendre compte de notre foi en Christ devant les aréopages d'aujourd'hui, peuvent-ils être accueillis ou bien faisons-nous, comme Paul, l'amère expérience du rejet de nos paroles ? Témoigner de notre rencontre avec le Christ, annoncer qu'il est notre libérateur ne va, en effet, pas de soi.

Nous faisons chaque jour l'expérience qu'il est difficile de parler avec justesse des personnes qui nous aiment. De plus, tout ce que nous pouvons en dire ne suffit jamais à rendre compte de l'amour dont nous sommes aimés.

Jésus l'a très bien compris. En sa présence, les apôtres et les disciples étaient prêts à traverser le monde pour annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume et appeler chacun à vivre des béatitudes. A la croix, Jean, seul rescapé de la craintive fuite, rend témoignage de l'eau et du sang qui ont jailli du côté du Crucifié. Mais cela ne suffit pas encore.

Il faudra l'attente cloîtrée, les apparitions avec leur promesse de paix et la Pentecôte pour que Pierre et les autres à sa suite s'engagent dans l'annonce de cette nouvelle inouïe : "Nous avons trouvé le tombeau vide. Il est vivant et il marche chaque jour avec nous sur nos routes !"

En promettant un autre Défenseur, Jésus révélait le cœur intime du Dieu en qui nous croyons. Dieu est un et trinité ! Entre le Père, le Fils et l'Esprit - ce Dieu inconnu selon un ouvrage de 1938 du P. Victor Dillard, un jésuite, qui écrivit sur l’Esprit Saint - il y a un espace dans lequel nous trouvons place et où se révèle la profondeur de l'amour inconditionnel de Dieu pour chacune et chacun de nous, quelles que soient nos amours, nos sexualités, nos orientations de vie. Dans cette révélation, sans cesse nouvelle de l'amour divin, nous découvrons que "c'est en lui qu'il nous est donné de vivre, de nous mouvoir, d'exister".

Empli de l'Esprit, nous pouvons à notre tour prendre la parole pour dire, tels que nous sommes, cette vie intense qui nous est promise et se manifeste en nos existences. À tout moment de notre parcours d'humain, nous est donné cet Esprit de vérité. Et nous croyons qu'au jour de notre entrée dans l'éternité, nous le connaitrons vraiment ce Dieu d'amour, de tendresse, de vie ! "En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous."

08:52 Écrit par Ben dans LGBT, Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10 mai 2011

Des nouvelles...

Plus vraiment le temps ces dernières semaines de nourrir ce blog.
Mon nouveau boulot m'accapere beaucoup. Presque plus une soirée de libre...
Mais je suis très heureux.

Hier, J. et moi fêtions nos deux ans de bénédiction de notre union.
Anniversaire anticipé samedi à deux et célébré hier soir chez notre chère amie Fr.
Joie de eencontrer aussi d'autres qui étaient là. 

Ce samedi 14 mai, c'est la Gay Pride à Bruxelles.
A 11h00, en l'église Notre-Dame du Bon Secours (rue Marché au Charbon), célébration oecuménique.
Love goes beyond...
L'amour va toujours au-delà, au delà des préjugés, des maladies, des apprences, des qu'en-dira-t-on...
Toutes et tous, soyez y les bienvenus.

Cliquez sur le lien pour plus d'info.

Pour le défilé, il y aura un groupe de chrétiennes et chrétiens LGBT qui défilera en témoignant de l'amour de Dieu...

 Affiche célébration pride.pdf

 

19:10 Écrit par Ben dans Amitié, Amour, CCL, LGBT, Ma vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14 avril 2011

Des nouvelles en vrac

- Depuis que j'ai commencé mon nouveau boulot, je ne vois pas le temps passer.
Je suis en effet pris en journée et très souvent en soirée. Le rythme actuel change donc beaucoup des mois qui ont précédé cet engagement. Toutefois, cela ne me pèse en rien. Et J. est plutôt content aussi de ce nouveau rythme : je suis heureux et cela rejaillit sur notre couple... Et, de plus, il a du temps pour lui à la maison. Aujourd'hui, jour off. Alors j'en profite pour donner ces quelques nouvelles.

- Avec ce rythme effréné, nous avons moins de temps pour sortir. Dernièrement nous avons été au cinéma voir le dernier film de Ferzan Özpetek, Mine vaganti. Si nious avons passé un bon moment, il faut dire que ce n'est pas son meilleur film. Nous avions été frappé par l'intensité de Hammam et par Le fate ignoranti. Après ce moment divertissant, nous sommes allés manger dans un restaurant asiatique. La soirée était douce et la terrasse agréable. Devant notre hésitation, nous avons mangé comme repas six entrées que nous nous sommes partagées... Encore meilleures, puisque partagées ! La soirée s'est achevée par un pot pris dans un bar que nous aimons. Pas dedans, mais devant, tant le milieu de la nuit permettait de goûter au plaisir d'un soir, presque d'été.

- J'ai été interrogé par D., qui tient un blog que je lis depuis longtemps. Il est toujours agréable d'aller un peu plus loin dans les échanges que la toile offre. Mais ce que j'apprécie par dessus-tout, c'est de pouvoir mettre de la 3D dans ma vie. Aujourd'hui, plusieurs amies et amis très chers sont entrés dans ma vie par le biais des blogs et autres réseaux sociaux. J'en suis reconnaisant tant leur présence dans ma vie est importante et tant je me suis senti soutenu dans les mois d'épreuve par leur présence discrète et effective.

- J'ai été réélu au service de la CCL. La Communauté poursuit sa route et j'espère pouvoir la servir au mieux, cherchant à ce que chacun trouve ce qu'il cherche et avance dans sa vie dans la sérénité. Être gay ou lesbienne et chrétien(ne), ce n'est pas toujours aisé. En effet, de même qu'il n'est pas facile d'être gay ou lebienne dans le monde chrétien, il ne est pas facile non plus d'être chrétien dans le monde gay et lesbien.

- Par E., ami parisien vieux-catholique, j'ai découvert cette Passion, composée en 2006, qui me touche beaucoup. En ce temps de carême, cela vient bien à propos. Envie de la partager. 

 

09:28 Écrit par Ben dans CCL, LGBT, Loisirs, Ma vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18 mars 2011

Être hétérosexuel...

Vu chez Étienne ( http://anotherdaylight.wordpress.com ). Et je trouve que c'est tellement juste.

Si vous n’êtes pas familier avec l’homosexualité, posez-vous les questions suivantes :

– Quand et pourquoi avez-vous choisi d’être hétérosexuel ?

– Qu’est-ce qui a causé votre hétérosexualité ?

– Avez vous choisi volontairement d’être hétérosexuel ?

– Pensez-vous qu’on peut devenir « ex-hétérosexuel » grâce à une thérapie ?

– S’il existait une pilule qui puisse vous rendre homosexuel, la prendriez-vous ?

– A qui avez-vous révélé votre hétérosexualité ?

– Comment vos parents ont-ils réagi lorsque vous leur avez dit que vous étiez hétérosexuel ?

– Est-ce que vos collègues de travail sont au courant de votre hétérosexualité ?

– Est-il possible que votre hétérosexualité ne soit qu’une phase et que cela passera quand vous serez plus vieux ?

– Est-ce que votre hétérosexualité ne serait pas le résultat d’une peur névrotique des personnes du même sexe que vous ?

– Comment faites-vous pour rencontrer d’autres hétérosexuels ?

– A quoi reconnaissez-vous les autres hétérosexuels ?

– Comment peut-on trouver du plaisir dans un rapport hétérosexuel ?

– Qui fait l’homme et qui fait la femme dans un rapport hétérosexuel ?

– Considérant la fréquence des divorces, pourquoi y a-t-il si peu de relations stables chez les hétérosexuels ?

– Pourquoi les hétérosexuels ont-ils une vie sexuelle si débridée ?

– Si vous deviez avoir des enfants, souhaiteriez-vous qu’ils soient hétérosexuels, connaissant les problèmes auxquels ils auraient à faire face plus tard ?

– Une grande majorité des gens qui brutalisent les enfants sont hétérosexuels, pensez-vous qu’il soit raisonnable d’exposer vos enfants à des enseignants hétérosexuels ?

– Pourquoi insistez-vous à montrer avec autant d’évidence votre hétérosexualité et à en faire un tel spectacle ?

– Ne pouvez-vous pas juste être vous-même et rester discrets devant les enfants ?

– Considérant les menaces de surpopulation, comment la race humaine pourrait-elle survivre si tout le monde était hétérosexuel ?

 

22:49 Écrit par Ben dans LGBT | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27 février 2011

Un nouveau blog

Un nouveau blog est apparu dans la catégorie "blogs chrétiens gays".
Henri et Raphaël sont deux amis, homosensibles et chercheurs de Dieu.
Leurs billets sont pudiques et profonds.
Ils posent des questions essentielles...
Un blog à méditer plus qu'à lire.

Bienvenue à vous deux, en fraternelle amitié ! 

http://adeuxvoix.blogspot.com/

10:39 Écrit par Ben dans LGBT, Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29 décembre 2010

A propos d'arc-en-ciel...

Voici un texte magnifique que Françoise a écrit sur le blog du Carrefour de Chrétiens Inclusifs (CCI). Il fait suite à une polémique née aux États-Unis : des fondamentalistes veulent empêcher les personnes LGBT de se reconnaître dans le drapeau arc-en-ciel.
En suivant le lien à la fin du texte, vous aurez plus de détails. 

Je ne résiste pas à vous le partager, tant il dit le coeur du mystère...

 

Et le Seigneur voit

Et le Seigneur voit
les églises nombreuses
les temples austères et dépouillés, les collégiales, les oratoires,
les cathédrales haut perchées surplombant les villes de leurs ors et de leurs encens
les églises géantes d’Iowa et les prieurés blottis au creux des villages brabançons
la terre battue des chapelles de brousse et le marbre des basiliques
Le Seigneur voit, et ne dit jamais qu’il préfère les sanctuaires de la mer où des vierges songeuses tendent les bras aux marins.

Et le Seigneur voit
les liturgies nues ou grandioses
les costumes noirs et les soies bariolées
les pasteurs, les prédicateurs, les prêtres, les prophètes, les métroplolites 
et les femmes qui posent des gestes eucharistiques.
Et le Seigneur voit les évêques, les diacres et les bedeaux,
et tout le peuple qui dresse les tables de l’accueil et fleurit les autels
Le Seigneur voit, et ne dit jamais qu’il préfère dans le petit matin glacé le sacristain un peu simple qui souffle sur ses doigts avant de sonner les cloches de la première messe

Et le Seigneur voit
les puissants qui ne partagent pas
les théologiens qui dissertent
les tours d’ivoire et de grimoires.

Et le Seigneur voit
les vallées piémontaises où les vaudois s’assemblent pour lire Jérémie à flanc de montagne
ensemble
Et le Seigneur voit

les hautes terres et plaines du Chiapas où les indiennes s’assemblent pour réinventer l’Evangile de la Pachamama
ensemble
Et le Seigneur voit
la salle du temple populaire où des étudiants sourds s’assemblent pour signer le Notre Père
ensemble
Et le Seigneur voit
deux ou trois en son nom, réunis,
ensemble.

Et le Seigneur dit
Je suis le Dieu unique, mais vous, mon peuple, êtes multiples comme les étoiles du ciel,
Et chacun a son nom, sa couleur et son chant
Et moi je suis présent quand vous êtes
ensemble.

Je suis le Dieu unique,
assoiffé de vous-autres, mon peuple, mon étonnant peuple, mon bien aimé étonnant peuple.

Et je vous vois vous battre pour chacun des signes que j’ai offert à vos pères,
et je vous vois hurler avec arrogance que vous tenez la Vérité enclose dans une bouchée de pain,
et je vous vois gonfler d’orgueil comme si vous pouviez juger votre frère que j’aime
comme si vous aviez autorité sur les brins de ciel pur que j’ai tressés entre mon peuple et moi
comme si vous pouviez posséder l’arc en ciel
comme si l’amour était un péché.

Le Seigneur voit, et ne dit jamais qu’il préfère le dimanche à l’heure des vêpres ces deux femmes d’âge mûr qui le prient en secret dans la chambre avant de faire l’amour tout doucement.

Le Seigneur voit
chacune des luttes de ses enfants opprimés.

Et le Seigneur dit :
Pourquoi n’écoutez-vous pas, ô mon peuple,
Ce que je te dis, encore et encore, dans une compassion obstinée,
combien mes mains sont vides quand l’un de vous opprime l’autre
quand il l’écarte de la table où je me suis donné.

Et le Seigneur dit :
Il n’y a pas assez de mots de tendresse pour dire combien mon cœur se serre chaque fois qu’on porte en terre un de mes enfants,
et vous, peuple stupide, vous, je vous vois prêts à tuer pour votre religion.

Et le Seigneur dit :
Pourquoi n’écoutez-vous pas, ô vous mon peuple bariolé,
votre fraternité que j’ai partagée à l’ombre des oliviers
avant de l’écrire en lettres de sang sur l’écorce noueuse d’une croix
au mitan des terres d’Orient ?
Moi, votre Dieu unique et torturé, je vous aime chacune et chacun d’un amour immense.

Mais nous n’écoutons pas assez.
Et le Seigneur est, le Seigneur demeure,
là où nous ne l’entendons pas
et ne dit jamais qu’il préfère ceux qui se tiennent en pauvreté pour tenter d’écouter sa voix. 

http://carrefour-chretiens-inclusifs.blogspot.com/2010/12...

 

16:49 Écrit par Ben dans Amitié, LGBT, Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |